Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
1 an
10ème mois
11ème mois
1er mois
2ème mois
3ème mois
4ème mois
5ème mois
6ème mois
7ème mois
8ème mois
9ème mois
Actualités
Bébé en vacances
Bébé et le climat
Bébé et ses parents
Bébé et son alimentation
Bébé et son corps
Bébé et son poids
Bébé mois par mois
Comprendre Bébé !
Dernières informations
Entre 1 et 3 ans
Informations médicales
Infos utiles
Jeux et musique
L'hyperactivité
L'objet transitionnel
La naissance
La psychologie de Bébé
La santé de Bébé
Le comportement de Bébé
Le sommeil de Bébé
Les accidents domestiques
Les infos utiles
Les loisirs et Bébé
Les maladies infantiles
Les maladies rares
Les news
Les petits maux de Bébé
Les services publiques
Les situations difficiles
Les types de biberons et tétines
Les vaccins
Produits au rappel
Surveillez le poids de Bébé
Syndrome des Bébés secoués

Les besoins alimentaires chez la femme enceinte

Comment être sûre d’avoir comblé tous ses besoins en éléments nutritifs pendant la grossesse ?

Pendant la grossesse, le bon développement du fœtus dépend pratiquement de l’alimentation de la mère. Voilà pourquoi, les femmes enceintes doivent bien choisir les aliments qui composent leur menu. Une carence nutritionnelle pourrait nuire à leur santé et celle du bébé. La prise de certains compléments alimentaires est parfois nécessaire.

L’importance de bien manger pendant la grossesse

Le poids d’une future maman doit augmenter d’environ 1,5 kg par mois à compter du quatrième mois. Lorsque la prise de poids est insuffisante, la santé de la mère et du bébé est en danger. Voilà pourquoi, la femme enceinte doit bien manger. De plus, il faut souligner que les besoins nutritionnels d’une femme augmentent durant la grossesse.

En cas de carence, des complications incluant des fausses couches ou de la naissance prématurée sont à craindre. Attention ! Le but n’est pas de consommer une tonne d’aliments du matin au soir. En réalité, bien manger, c’est manger équilibré. Le menu quotidien doit être composé d’aliments variés. C’est la qualité qui compte, mais pas la quantité.

Cela dit, il faut prendre une bonne portion de chaque aliment indispensable afin de couvrir ses besoins nutritionnels durant la grossesse. La prise de certains superaliments comme la spiruline et la gelée royale est aussi une bonne idée. Ce sont de véritables sources de nutriments et ils conviennent aux femmes enceintes ou qui allaitent.

Les besoins nutritionnels chez la femme enceinte

Comment être sûre d’avoir comblé tous ses besoins en éléments nutritifs pendant la grossesse ? En général, une femme enceinte doit demander des conseils alimentaires à son médecin. Voici quelques indices sur les apports nutritionnels recommandés afin que vous puissiez mener à bien votre grossesse.

Les apports caloriques requis

Évidemment, une femme enceinte a besoin de eaucoup plus d’énergie qu’une femme normale. Raison pour laquelle, elle a besoin d’un apport calorique beaucoup plus important qu’une femme normale. Combien de calories par jour une future maman a-t-elle besoin ? En réalité, tout dépend de sa corpulence avant de tomber enceinte.

Le mode de vie de la future maman est aussi un facteur à prendre en compte. Il est évident qu’une femme active a besoin de plus de calories qu’une femme ayant une vie sédentaire. Mais en général, il faut 150 kcal de plus par jour au cours du premier trimestre et 350 kcal de plus durant es deuxième et troisième trimestres.

Quels sont les aliments riches en calories ? Évidemment, les aliments sucrés et gras sont les plus caloriques. Mais ils ne sont pas bons pour la santé. Pour obtenir les apports caloriques requis sans s’exposer à diverses maladies, il vaut mieux privilégier les aliments sains. C’est le cas de l’huile d’olive, de la banane, des fruits secs et de l’avocat.

Les apports en glucides recommandés

Certaines femmes enceintes ont tendance à éviter les aliments riches en glucides par peur de développer un diabète gestationnel ou une prise de poids trop importante. Pourtant, elles ont besoin d’une bonne dose de glucose afin d’assurer le développement des tissus fœtaux. Cla leur permet aussi d’éviter l’hypoglycémie.

Cependant, il faut privilégier les sucres lents. Ils sont beaucoup bénéfiques pour la santé et ce sont d’excellentes sources d’énergie. L’idéal, c’est de prendre un petit déjeuner glucidique, comportant 40 à 50 g de glucides. Pour ce faire, il suffit d’ajouter 80 g de pain complet ou 6 biscottes au menu.

Les apports en protéines nécessaires

Une femme enceinte a besoin de 70 g de protéines par jour. Normalement, si elle mange de façon équilibrée, cet apport protidique requis sera comblé. Pour les végétaliennes et les futures mamans qui évoluent dans un milieu défavorisé, une carence en protéines est à craindre.

L’idéal, c’est de combiner les protéines animales et végétales (oeufs, blanc de poulet ou fromage avec des oléagineux ou des céréales). Ainsi, il ne faut pas se contenter de manger des viandes, des poissons et des produits laitiers. Vous devez aussi consommer des noix, des lentilles, des quinoas ou encore des pois chiches.

Les apports en calcium indispensables

Le calcium a un rôle important dans la construction du squelette de bébé. Voilà pourquoi, une femme enceinte doit en consommer davantage. Mais ce qui est encore plus important,  c’est qu’un apport suffisant en calcium met la future maman à l’abri d’une grossesse difficile. En effet, cela  réduit le risque d’hypertension artérielle et de crises d’éclampsie.

En général, une femme enceinte a besoin de 1200 mg de calcium de plus par jour. Pour couvrir ses besoins en calcium, elle doit manger trois laitages par jour. Elle a le choix entre le lait (de vache, de brebis ou de chèvre), le fromage, les yaourts ou encore le fromage (pasteurisé). Elle peut aussi boire des eaux minérales dotées d’une forte teneur en calcium.

Les apports lipidiques prescrits

Sources d’énergie, les lipides sont aussi indispensables au développement du cerveau du bébé. Il ne s’agit pas de mauvaises graisses, mais d’acides gras essentiels comme les oméga 3. Ils sont présents en grande quantité dans les les poissons gras (harengs, sardines, maquereaux, saumon, etc), les fruits de mer et les oléagineux (noix, amandes, noisettes, etc).

Les apports en vitamines et macronutriments

Pendant la grossesse, les besoins en vitamines d’une femme sont également en accru. En effet, elle a besoin de plus de vitamines A, C et D. En outre, il lui faut un excellent apport en acide folique ou vitamine B9 afin de prévenir les risques de fausse couche, de prématurité ou de retard de croissance fœtale. Il faudra donc favoriser en plus grande quantités que d’habitude la consommation de fruits et légumes (bio).

Un bon apport en magnésium, iode et zinc est aussi requis. Voilà pourquoi, il faut inclure dans les menus les aliments pouvant fournir tous ces éléments nutritionnels. Les conseils d’un diététicien sont parfois requis.

 

Les apports en fer

Une femme enceinte a besoin de 30 à 50 mg de fer de plus par jour surtout durant les 6 derniers mois de sa grossesse. C’est un moyen de prévenir l’anémie ferriprive. Ce trouble peut en effet provoquer de l’hypotrophie fœtale ou une naissance précoce. Les besoins en fer sont beaucoup plus importants en cas de grossesse rapprochée ou multiple et chez les femmes végétariennes. Les aliments riches en fer sont nombreux pour ne citer que les viandes et le cresson.

 

Faut-il prendre des compléments alimentaires ?

Tous les éléments nutritionnels mentionnés précédemment sont généralement présents dans les aliments naturels consommés au quotidien. Ainsi, il suffit d’adopter un régime équilibré et varié pour faire le plein de vitamines, minéraux et nutriments. Cela dit, la carence peut être importante chez certaines femmes.

Par ailleurs, il est parfois difficile de combler ses besoins en éléments nutritionnels. À titre d’exemple, une femme enceinte peut trouver les vitamines et les minéraux dont elle a besoin dans les légumes verts comme l’épinard. En outre, elle peut puiser dans les œufs et les fromages ses besoins en protéines journaliers.

Cependant, la plupart d’entre elles ne sont pas en mesure de consommer tous ces aliments au quotidien. Soit elles n’ont pas le temps de préparer un repas convenable, soit elles ne disposent pas du budget requis. Voilà pourquoi, les professionnels de la santé recommandent la prise de compléments alimentaires.

Évidemment, l’automédication est déconseillée. Il faut toujours consulter l’avis d’un médecin. Il est important de souligner que les compléments alimentaires doivent faire l’approbation de votre médecin de famille, et ce, même s’ils sont naturels.

 

Les compléments alimentaires recommandés

La prise de compléments alimentaires chez la future maman , que ce soit pour sa santé et son bien être mais aussi pour celui du bébé est particulièrement recommandée en plus d’une alimentation variée et équilibrée. La femme enceinte peut tout à fait consommer des compléments alimentaires mais attention, si certains sont recommandés, d’autres doivent au contraire être évités. Nous allons ici découvrir quels sont ceux qui sont le plus recommandés.

 

Les compléments à base d’acide folique,

Présente dans les légumes verts, les fruits à coque, les légumes secs et les fromages, l’acide folique est indispensable pendant la grossesse. La carence en cet élément est parfois importante chez les femmes enceintes. Dans ce cas, il faut prendre un complément alimentaire à base de vitamine B9. Notons que les produits 100% biologiques et 100 % végan sont à privilégier. Sans produits chimiques, ils sont conçus avec des extraits de plante comme l’écorce de citron. Ils ne présentent donc aucun danger pour la santé de la mère ou du bébé.

 

Les compléments riches en vitamine D

Avec un excellent apport en vitamine D, une femme enceinte réduit le risque de diabète gestationnel. Il n’est pas évident de puiser tous ses besoins en cet élément dans les aliments. Prendre un complément naturel riche en vitamine D est la solution idéale. De plus, cela peut optimiser le système immunitaire de la mère. Notons toutefois qu’il est interdit de prendre en même temps des compléments de vitamine D et de Calcium.

 

Les suppléments en oméga-3

Les acides gras essentiels ont des rôles cruciaux dans le bon déroulement de la grossesse. Ils assurent aussi le développement neurologique du bébé. Raison pour laquelle, une complémentation en oméga-3 est fortement requise chez la femme enceinte. Le produit se retrouve généralement sous la forme de capsules et fabriqué avec de l’huile de poisson ou bien encore des huile végétales très prisées des personnes vegan comme par exemple l’huile de cameline.

 

Les ingrédients à éviter

Les compléments alimentaires à prendre pendant la grossesse sont à choisir avec soin. Ainsi, au moment de l’achat, il faut bien vérifier les ingrédients. Certains produits sont néfastes à la santé. Il faut citer entre autres la caféine que l’on retrouve dans la plupart des bruleurs de graisse, à éviter absolument durant cette période de grossesse. Elle a qui plus est tendance à augmenter l’élimination du magnésium et du calcium dans le corps, augmente le risque de fausses couches et pourrait nuire aussi à la croissance du bébé.

Les compléments alimentaires produits avec du soja sont aussi à éviter. Ils comportent des phyto-estrogènes qui sont similaires aux hormones féminines. Pendant la grossesse, prendre des compléments riches en papaïne est également une mauvaise idée. Cette enzyme, extraite de la papaye, peut provoquer la contraction de l’utérus. À en tenir compte, elle favorise le risque de fausses couches.

Enfin, il faut aussi faire attention aux compléments à base d’algues comme la spiruline ou la chlorelle. Certains peuvent comporter des métaux lourds comme du mercure et du plomb. Or, ces derniers sont toxiques et pourraient nuire au fœtus. Optez donc pour une spiruline fabriquée en France et certifiée biologique qui reste intéressante pour ses apports en fer.

 

Quelques précautions à prendre

Même si la prise de compléments alimentaires peut être bénéfique pour les femmes enceintes, sachez qu’ils sont à consommer avec modération. Ainsi, il est recommandé de respecter le dosage au risque de provoquer d’autres problèmes de santé. Raison pour laquelle, vous devez vous rappeler que la prise de compléments alimentaires ne devrait pas se faire sans voie médicale et donc sans l’avis de votre médecin.


Shares
Share This

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu avec vos amis !

Shares