Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Filter by Categories
1 an
10ème mois
11ème mois
1er mois
2ème mois
3ème mois
4ème mois
5ème mois
6ème mois
7ème mois
8ème mois
9ème mois
Actualités
Bébé en vacances
Bébé et le climat
Bébé et ses parents
Bébé et son alimentation
Bébé et son corps
Bébé et son poids
Bébé mois par mois
Comprendre Bébé !
Dernières informations
Entre 1 et 3 ans
Informations médicales
Infos utiles
Jeux et musique
L'hyperactivité
L'objet transitionnel
La naissance
La psychologie de Bébé
La santé de Bébé
Le comportement de Bébé
Le sommeil de Bébé
Les accidents domestiques
Les infos utiles
Les loisirs et Bébé
Les maladies infantiles
Les maladies rares
Les news
Les petits maux de Bébé
Les services publiques
Les situations difficiles
Les types de biberons et tétines
Les vaccins
Produits au rappel
Surveillez le poids de Bébé
Syndrome des Bébés secoués

Dépistage des troubles visuels chez l'enfant

Le fait que Bébé soit “tout neuf” n’exempte pas le fait que le corps ou ses organes puisse avoir des défaillances. Les yeux font partis des organes attachés aux 5 sens qui nous permet d’accéder au monde qui nous entoure.

Le fait que Bébé soit “tout neuf” n’exempte pas le fait que le corps ou ses organes puisse avoir des défaillances.
Les yeux font partis des organes attachés aux 5 sens qui nous permet d’accéder au monde qui nous entoure. Ils sont bien évidemment essentiels et doivent être évaluer de façon systématique pour pouvoir réagir rapidement en cas de défaillance.

Quels sont les troubles visuels auxquels Bébé peut être confrontés ?

D’après une étude publiée par l’INSERM en 2002 (Déficits visuels : dépistage et prise en charge chez le
jeune enfant
), 10% des enfants de moins de 5 ans pourraient présenter une ou plusieurs anomalies visuelles.
Les troubles visuels auxquels Bébé peut être confrontés et qui concernent aussi l’adulte sont :

  • Le strabisme
  • La myopie
    4 à 6% des nourrissons naissent avec un myopie légère
  • L’hypermétropie
    Les enfants sont généralement hypermétropes jusqu’à leur 4 mois de 2 à 3 dioptries. Les choses rentrent dans l’ordre vers l’âge de 5 ans où l’enfant deviendra progressivement emmétrope. La non-emmétropie peut entrainer un strabisme ou une amblyopie.
  • L’astigmatisme
  • L’anisotropie
  • L’amblyopie
  • Le développement de la rétine

Au-delà des défauts visuels pré-cités, les notions sensibilité aux contrastes, aux couleurs et aux mouvements sont aussi des déficiences qui peuvent avoir un impact important sur le développement de l’enfant. Même si la finesse de détection des couleurs n’arrive que vers l’adolescence, l’enfant est en capacité de les discriminer dès l’âge de 3 mois.
« Enfin, on soupçonne fortement que certaines atteintes du magnosystème perturbant la sensibilité au contraste et au mouvement sont responsables de certaines formes de dyslexie. L’enfant ne percevrait pas correctement l’emplacement relatif des lettres et des mots dans la ligne. » Extrait du rapport d’expertise collective de l’INSERM.

A quel moment faut-il contrôler la vue de Bébé ?

Plus le diagnostique sera précoce, plus la prise en charge apportera des résultats positifs.
L’amblyopie par exemple, qui est un déficit de l’acuité visuelle d’un œil par un manque de stimulation de la voie visuelle, produit des résultats vers 18 mois si le traitement début entre 4 et 6 mois.
Il est donc important de consulter de façon précoce et de faire le point avec son pédiatre ou dans un centre ophtalmologique. Vous pouvez par ailleurs, si vous habitez la cité phocéenne, prendre rendez-vous dans un centre à Marseille.
L’incidence de certaines pathologies visuelles sont plus importantes chez des enfants né prématurément. C’est le cas par exemple de la RDP ou Rétinopathie du Prématuré. L’amélioration du taux de survie des enfants nés prématurément à augmenter de façon significative cette pathologie.
Selon une étude américaine, il est observé une augmentation de 27 % du risque de RDP par tranche de 100 g de diminution du poids de naissance.
En France, une étude réalisée au CHU de Toulouse a montré que 49% des enfants de moins de 1200 g et 62 % des enfants nés avant 30 SA présentaient une RDP (Thouvenin et coll., 1992).

Quelles conséquences une pathologie visuelle peut-elle avoir sur le développement de l’enfant ?

Les déficits de la vue peuvent avoir un impact sur le développement de l’enfant notamment sur le comportement cognitif, moteur et affectif.
Son adaptation au monde qui l’entoure sera affecté, son développement moteur ralenti par les difficultés liés à la prise en compte de son environnement proche ou moins proche.
Les échecs scolaires ou distanciations sociales sont plus prépondérants chez les enfants présentant des pathologies visuelles lourdes par un manque d’anticipation.
Ainsi, les accompagnements peuvent aussi être importants et très invasifs dans la vie d’un adolescent dont les troubles n’ont pu être détecté au plus jeune âge.
De plus, si ces troubles ne sont pas détectés rapidement, ils peuvent entrainés une baisse irréversible de l’acuité visuelle.

Conclusion

Le sujet de la prise en charge précoce est un élément prépondérant dans le traitement des pathologies visuelles. Les lunettes sont un moyen sûr d’éviter une aggravation d’un déficit visuel. Il est alors indispensable de faire procéder à un examen visuel à son enfant dès son plus jeune âge afin de retirer toute suspicion de déficit.
Dès les premières semaines de l’enfant, il est aisé de constater une pathologie visuelle et d’envisager un traitement, un suivi adapté pour permettre à votre enfant de vivre selon l’adage : « Bon pied, bon oeil ! »


Shares
Share This

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu avec vos amis !

Shares