Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
1 an
10ème mois
11ème mois
1er mois
2ème mois
3ème mois
4ème mois
5ème mois
6ème mois
7ème mois
8ème mois
9ème mois
Actualités
Bébé en vacances
Bébé et le climat
Bébé et ses parents
Bébé et son alimentation
Bébé et son corps
Bébé et son poids
Bébé mois par mois
Comprendre Bébé !
Dernières informations
Entre 1 et 3 ans
Informations médicales
Infos utiles
Jeux et musique
L'hyperactivité
L'objet transitionnel
La naissance
La psychologie de Bébé
La santé de Bébé
Le comportement de Bébé
Le sommeil de Bébé
Les accidents domestiques
Les infos utiles
Les loisirs et Bébé
Les maladies infantiles
Les maladies rares
Les news
Les petits maux de Bébé
Les services publiques
Les situations difficiles
Les types de biberons et tétines
Les vaccins
Produits au rappel
Surveillez le poids de Bébé
Syndrome des Bébés secoués

Maladies infantiles
La roséole

La roséole est aussi appelée la "fièvre des trois jours". Une forte fièvre (39°-40°) qui dure trois jours est suivie d'une éruption de petites taches roses discrètes

Symptômes

La roséole appelée aussi “fièvre des trois jours” est consécutive à une forte fièvre (39°-40°) qui dure trois jours. Cette maladie associé aux herpès génère une réaction cutanée avec l’éruption de petites taches roses discrètes. Ces tâches ou boutons rosés apparaissent dans le bas du dos, le cou et les aisselles. Les boutons disparaissent au bout d’un ou deux jours sans laisser de traces apparentes.

Contagion

Son mode de transmission est inconnue et aucune contagion n’est recensée.
Cette maladie touche principalement les enfants de moins de 2 ans.

Risques

Il n’y a pas de risques majeurs, la maladie disparaisse au bout de trois jours maximum.

Que faire

Surveillez tout de même d’éventuelles évolutions des éruptions cutanées. Si les boutons tardent à partir ou bien si la fièvre est toujours présente, consultez votre pédiatre.

Prévention

Pas de vaccins, pas de précautions particulières.

Conseils

En dehors d’un accès de forte fièvre, il ne faut pas s’affoler : la roséole (appelée encore “sixième maladie” ou exanthème subit) est sans conséquence.

Une étude prospective de cohorte vient détailler l’infection par l’HHV-6 chez l’enfant. Le virus est très fréquent puisque 77 % des enfants étaient infectés à deux ans. L’infection est le plus souvent symptomatique mais les auteurs n’ont noté une roséole que dans 23 % des cas.

Cette étude est présentée par Zerr et collaborateurs dans le NEJM du 24 février. Leur objectif était de suivre et de caractériser l’acquisition de l’herpès virus 6 (HHV-6) au sein d’une cohorte de 277 enfants suivis depuis la naissance. La recherche du virus était effectuée par PCR sur des prélèvements de salive.

A l’âge de 12 mois, 40 % des enfants étaient infectés par le HHV-6. Le chiffre atteignait 77 % à deux ans. La plupart des infections étaient symptomatiques (fièvre, agitation, diarrhée), 40 % d’entre elles amenant à consulter. Une roséole était retrouvée dans 23 % des cas. Il n’y avait pas d’association entre l’infection par le HHV-6 et le risque de convulsion. Un des principaux facteurs de risque d’acquisition du virus était la présence de frères et sœurs.

Source : NEJM 2005; 352:768-776 – caducee.net

 

Shares
Share This

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu avec vos amis !

Shares