Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
1 an
10ème mois
11ème mois
1er mois
2ème mois
3ème mois
4ème mois
5ème mois
6ème mois
7ème mois
8ème mois
9ème mois
Actualités
Bébé en vacances
Bébé et le climat
Bébé et ses parents
Bébé et son alimentation
Bébé et son corps
Bébé et son poids
Bébé mois par mois
Comprendre Bébé !
Dernières informations
Entre 1 et 3 ans
Informations médicales
Infos utiles
Jeux et musique
L'hyperactivité
L'objet transitionnel
La naissance
La psychologie de Bébé
La santé de Bébé
Le comportement de Bébé
Le sommeil de Bébé
Les accidents domestiques
Les infos utiles
Les loisirs et Bébé
Les maladies infantiles
Les maladies rares
Les news
Les petits maux de Bébé
Les services publiques
Les situations difficiles
Les types de biberons et tétines
Les vaccins
Produits au rappel
Surveillez le poids de Bébé
Syndrome des Bébés secoués

Bébé et ses Grands-Parents

En l'absence des parents, ce sont les grands-parents qui assurent le respect des principes de base de l'éducation. D'où l'intérêt d'être en accord.

Papi, Mamie, Pépé, Mémé, Pépère, Mémère, Grand-Père, Grand-Mère, la façon d’appeler ses grands parents est aussi variée que tout ce qu’ils peuvent transmettre à leurs petits enfants.
En l’absence des parents, ce sont les grands-parents qui assurent le respect des principes de base de l’éducation. D’où l’intérêt d’être d’accord entre grands-parents et parents sur l’essentiel en matière d’éducation.

Chacun sa place

MamieUne chose est claire, Mamie n’est pas Maman et Mamie doit le reconnaître et garder sa place. Mais il ne faut pas non plus imposer une image quel qu’elle soit à sa propre Maman ou à sa belle-mère. Le dialogue est de rigueur et d’une importance fondamentale dans le développement des enfants.

Le problème se pose beaucoup plus souvent avec Mamie qu’avec Papi. Et oui, les hommes s’impliquent moins mais cela change avec les nouvelles générations.

Pour Mamie, il est important de savoir que l’éducation donnée à ses enfants est différente de celle donnée à ses petits enfants. Tout le monde se nourrie de ses erreurs, ses regrets, ses frustrations et tente de réparer les choses en adaptant son comportement avec ses petits enfants.

Dans certains cas, une Maman trop cool sera une Mamie strict et vice versa. La Maman soixante-huitarde se transformera en Mamie sécuritaire à outrance…

Il faut avant tout poser les limites et essayer d’expliquer sa façon de voir et le sens de l’éducation que l’on veut donner à ses enfants. Si Mamie n’est pas trop bête, elle va s’adapter en gardant sa propre manière.

La reconnaissance

Car là, encore, il est important que Mamie ne soit pas un ersatz de Maman. C’est une personne différente qui voit les choses à sa façon et transmet ses connaissances à sa manière. Elle va donner ce qu’elle n’a pas donner à ses enfants avec toute la réserve qu’elle pourra contenir. Mais il ne faut pas demander à une Mamie de ne pas en être une Maman surtout lorsqu’il s’agit de ses petits enfants.

La partie responsabilité est acquise, sauf exception, et les ajustements prodigués sont souvent salvateurs. Les parents doivent être conscients du travail dans l’éducation de leurs enfants effectué par les grands-parents, sans compter leur investissement en termes de temps. Car ce n’est pas parce que l’on a plus d’enfants, du moins qu’ils sont grands, que l’on doit se coltiner les rejetons de ses propres moutards !!! He oui, chacun sa vie. Et pourtant, ils le font avec plaisir et avec beaucoup d’amour.

Le respect des valeurs morales bien sûr mais aussi la sécurité. Ne pas hésiter pas à être ferme sur les points essentiels car les enfants savent vite profiter des contradictions de leur entourage pour devenir insupportable. Avec ses grands-parents comme avec ses parents, l’enfant a besoin de limites.

L’amour

Les enfants doivent avoir des breaks dans leur vie. Tout comme nous qui avec le travail, les ennuis de la vie quotidienne avons des moments de relâchements, des humeurs et que nous réagissons quelque fois sans réfléchir car les enfants sont pesants, énervants, toujours en mouvement, des enfants en somme, les enfants aussi ont besoin d’être dans un cadre différent, d’être loin des humeurs de leurs parents. Les grands parents sont cette soupape dont les enfants et les parents ont besoin.

Nous donnons tout notre amour à nos enfants, nous nous sacrifions pour eux chaque jour, où si vous ne le faites pas, testez le car le bonheur de le faire est immense…

Les Grands Parents en font de même. Ils donnent leur temps, leur énergie, leurs connaissances, leurs aptitudes pour donner à leurs petits enfants cette partie d’amour qui n’existerai pas sans eux. Cet amour est sans réserve et ne requiert pas de reconnaissance de la part des enfants. Les parents, et cela est normal, attendent un retour de leurs enfants afin de pouvoir « valider » que ce qu’ils donnent est bien reçu !!!

Les Grands Parents non ! Ils donnent et savent que les enfants reçoivent car ils ont l’expérience de cela, ils ont eu des enfants eux-mêmes.

Cet amour donné par les Grands-Parents ne doit pas être vu comme une rivalité. Les parents doivent apprendre à reconnaître la différence et ce afin d’éviter les tensions liés à certaines jalousies.

Le respect

Maman et MamieDonné son temps pour les autres impose le respect. Les Grands Parents le font naturellement et les parents doivent en être reconnaissants. Les dissensions ne doivent jamais être exprimées devant les enfants. Tout comme les crises conjugales, les crises familiales doivent être réglées hors de la vue et de l’ouïe des enfants.

Les Grands Parents de part leur âge impose le respect de façon innée et acquise de la part des enfants. Dévaloriser Mamie et Papi ne pourra entraîner que discordes, difficulté d’autorité et renoncement de la part des Grands Parents.

Le contexte familial doit être réglé rapidement et la relation entre les parents et leurs parents doit être en phase avec l’éducation que l’on souhaite donner à ses enfants, calme et amour.

Un enfant ne comprendra jamais que sa Mère ou son Père ne puisse aimer sa Grand-Mère ou son Grand-Père. Une famille unie n’entraîne que très rarement des enfants perturbés. Si tout le monde s’aime d’amour franc et sincère, un enfant ne pourra que s’en nourrir et grandir sereinement.

Le lien générationnel

Sauf cas particuliers où les parents sont absents : décès, maladie, séjour en prison etc…les grands-parents n’ont pas à jouer le rôle de parents de substitution. Mais même dans ces situations extrêmes où les grands-parents sont amenés à assurer à part entière l’éducation de leurs petits-enfants, l’écart générationnel doit être impérativement explicité. Les parents des petits-enfants doivent continuer à être présents symboliquement dans l’imaginaire des grands-parents et de leurs petits-enfants.

Dans les situations habituelles, les grands-parents ont provisoirement la charge de leurs petits-enfants, à l’occasion des vacances par exemple. Ils vont alors jouer à plein temps leur rôle de grands-parents, c’est-à-dire qu’ils sont qualifiés à intervenir auprès de l’enfant parce qu’ils sont les parents des parents de l’enfant qui leur est confié. C’est ce lien générationnel qui les autorise à s’attribuer la qualification de grands-parents, c’est par cet enchaînement des générations qu’ils peuvent s’approprier leur titre.

Ils vont pouvoir profiter de la présence de leurs petits-enfants pour mettre en pleine lumière ce lien générationnel. Par les albums photos, les récits des souvenirs anciens, la recherche dans les placards ou les greniers d’objets du passé, ils vont satisfaire la curiosité de leurs petits-enfants et renforcer ainsi leurs racines identitaires.

Ce qu’il faut éviter

Ne pas critiquer les parents en la présence de l’enfant. Si vraiment les grands-parents trouvent que certains points de l’éducation sont à revoir, ils doivent s’expliquer hors de la présence de l’enfant. Ils doivent tout de même avoir à l’esprit que les parents sont toujours très susceptibles quand les grands-parents émettent des critiques. Donc essayer de faire des propositions positives quand il y a quelque chose à corriger plutôt que de mettre l’accent sur ce qui ne va pas. Ne pas oublier non plus que les grands-parents n’ont pas forcément raison.

Garder ses petits-enfants ne veut pas dire sacrifier sa vie personnelle. Donc, ne pas hésiter à refuser de rendre service quand la demande des parents est excessive. Les enfants adultes ne réalisent pas toujours que leurs parents sont âgés et fatigués. Ne pas craindre d’exprimer ses limites personnelles quant au nombre de petits-enfants à accueillir, ou à la durée du séjour.

Les petits-enfants grandiront à leur tour et il viendra un jour où ils ne prendront plus le même plaisir en venant chez Papi et Mamie. C’est justement dans la mesure où les grands-parents auront su garder la bonne distance qu’ils accepteront mieux que leur petit-fils ou de leur petite-fille s’éloigne d’eux, plus tard, en devenant à son tour un adulte.

Cet article vous a t-il été utile ?
Votre vote
[Nbre de votes : 0 Moyenne : 0]
Shares
Share This