Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
1 an
10ème mois
11ème mois
1er mois
2ème mois
3ème mois
4ème mois
5ème mois
6ème mois
7ème mois
8ème mois
9ème mois
Actualités
Bébé en vacances
Bébé et le climat
Bébé et ses parents
Bébé et son alimentation
Bébé et son corps
Bébé et son poids
Bébé mois par mois
Comprendre Bébé !
Dernières informations
Entre 1 et 3 ans
Informations médicales
Infos utiles
Jeux et musique
L'hyperactivité
L'objet transitionnel
La naissance
La psychologie de Bébé
La santé de Bébé
Le comportement de Bébé
Le sommeil de Bébé
Les accidents domestiques
Les infos utiles
Les loisirs et Bébé
Les maladies infantiles
Les maladies rares
Les news
Les petits maux de Bébé
Les services publiques
Les situations difficiles
Les types de biberons et tétines
Les vaccins
Produits au rappel
Surveillez le poids de Bébé
Syndrome des Bébés secoués

Le Baby blues

Le Baby Blues n'est en aucun cas une maladie mais juste un état de déprime passager dont il faut être conscient pour mieux l'affronter.

Le baby blues n’atteint pas forcément toutes les Mamans et heureusement.
Cela étant de 30 à 80 % des Mamans peuvent subir un trouble, après l’accouchement, qui survient en général lors du séjour à l’hopital et ne dure jamais longtemps.

Définition

Le Baby blues est une période de déprime consécutive à l’accouchement et se traduit par une détresse profonde et un sentiment d’incapacité totale. Le fait que cette déprime arrive dans la plupart des cas à la maternité permet au personnel médical d’aider la Maman à reprendre le dessus rapidement.

Symptômes

– Insomnies (que l’on attribue à l’angoisse lié à la présence du Bébé)
– Sentiment d’incapacité (pas à la hauteur de la tâche qui l’attend)
– Mélancolie (lié à l’éloignement de son foyer)
– Perte d’appétit et des difficultés à se concentrer, souvent dûes à la fatigue de l’accouchement et aux insomnies.

Les causes réelles

Si les symptômes peuvent être analysés, des raisons physiologiques entrent aussi en cause.

La concentration des hormones progestatines, dès la naissance de Bébé, chute de façon considérable entrainant un bouleversement de l’horloge interne
Le stress fait lui aussi une apparition remarquée. Il est bien connu qu’une femme enceinte est une femme heureuse de son état malgré la fatigue, les kilos en trop, etc… Le fait d’accoucher lui amène soudain une dose de stress importante lié à la responsabilité envers le nouvel arrivant, la fatigue lié à l’accouchement lui-même, la fatigue accumulée durant la grossesse et les angoisses associées. Le contrecoup est souvent très perturbant.

A peine remis de la naissance de votre enfant, vous allez devoir faire du relationnel avec toutes les personnes qui viendront admirer votre merveille, entamant ainsi votre capital sommeil altéré par les nuits de Bébé.
C’est souvent à ce moment que Papa doit être capable de jouer son rôle de « chef de maison » et de limiter les sollicitations extérieures pour vous permettre de vous reposer un peu : planification de visites, nombres de personnes dans la chambre en même temps, temps de sieste respectés. Et cela pour Maman comme pour Bébé.
Le Baby Blues n’est en aucun cas une maladie mais juste un état de déprime passager dont il faut être conscient pour mieux l’affronter. N’hésitez jamais, dans ces cas là, à solliciter l’aide du Papa ou d’amis en qui vous avez confiance.

La parade

baby bluesBébé étant là, prenez le temps de le découvrir, de lui parler, de le prendre dans vos bras, de le bercer. Il est le meilleur remède au mal qui vous attaque. Dès votre retour à la maison, entourez-vous d’amis sincères qui vous prêterons main forte pour affronter cette nouvelle vie qui s’ouvre à vous.

Le Baby Blues est un état qui ne dure pas. Si vous deviez vous sentir mal pendant une longue durée, n’hésitez pas à consulter votre médecin. Bébé pourrait en pâtir.

 

Cet article vous a t-il été utile ?
Votre vote
[Nbre de votes : 0 Moyenne : 0]
Shares
Share This