Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
1 an
10ème mois
11ème mois
1er mois
2ème mois
3ème mois
4ème mois
5ème mois
6ème mois
7ème mois
8ème mois
9ème mois
Actualités
Bébé en vacances
Bébé et le climat
Bébé et ses parents
Bébé et son alimentation
Bébé et son corps
Bébé et son poids
Bébé mois par mois
Comprendre Bébé !
Dernières informations
Entre 1 et 3 ans
Informations médicales
Infos utiles
Jeux et musique
L'hyperactivité
L'objet transitionnel
La naissance
La psychologie de Bébé
La santé de Bébé
Le comportement de Bébé
Le sommeil de Bébé
Les accidents domestiques
Les infos utiles
Les loisirs et Bébé
Les maladies infantiles
Les maladies rares
Les news
Les petits maux de Bébé
Les services publiques
Les situations difficiles
Les types de biberons et tétines
Les vaccins
Produits au rappel
Surveillez le poids de Bébé
Syndrome des Bébés secoués

Piscine = danger !

Il est désormais prouvé qu'une centaine d'enfants au moins sont victimes chaque année d'accident de noyade en piscine privée

En France, la noyade est la première cause de mortalité par accident domestique chez les enfants âgés de un à quatre ans.

Dans certaines régions particulièrement touchées (PACA, Midi Pyrénées, Languedoc Roussillon, Aquitaine), «en raison de l’importance de leur parc de piscines privées et d’une fréquentation touristique très élevée».

Un terrible constat

Il est désormais prouvé qu’une centaine d’enfants au moins sont victimes chaque année d’accident de noyade en piscine privée et qu’environ un tiers d’entre eux décéderont, sur place ou à l’hôpital.
Quelles qu’en soient les conséquences (décès, hospitalisation avec ou sans séquelles, handicap permanent), un tel drame représente, selon les experts médicaux, un « traumatisme psychique majeur » aux « effets ravageurs à long terme » pour les familles dont la détresse et l’isolement moral sont renforcés par un profond sentiment de culpabilité lié au caractère brutal de l’accident et au jeune âge de l’enfant.

La moindre faille dans la vigilance des adultes, un comportement imprévisible de l’enfant, une absence ou une insuffisance de protection de la piscine, et c’est le drame, immédiatement sanctionné : une petite victime d’accident de noyade sur deux décédera ou s’en sortira avec séquelles.

Il faut savoir qu’avant 3 ans, un enfant n’a pas le réflexe de relever la tête si celle-ci se trouve en contact avec de l’eau. Même si la quantité d’eau est minime, un enfant de moins de 3 ans peut se noyer dans seulement 20 centimètres d’eau .

Des solutions

Des solutions simples peuvent éviter le pire. Comme la vigilance des parents ne peut s’exercer de façon permanente, il est indispensable pour la vie de nos tout-petits de prendre des mesures pour éviter tout incident qui se transforme malheureusement souvent en drame.

Les mesures à prendre sont les suivantes :

  • Installer des barrières autour de la piscine en respectant les normes de sécurité. Les barrières doivent faire 1 mètres 10 de haut et la porte doit être systématiquement fermée. Vous pouvez avoir accès aux normes de sécurité par des dépliants distribués dans les magasins Castorama, les offices de tourisme, les PMI et les centres de loisirs.
  • Prévoyez à proximité une perche pour parer au plus urgent
  • Mettez des brassards ou un maillot flotteur à votre Bébé

Toutes ses solutions ne doivent en aucun cas vous faire penser que Bébé est à l’abri de tout danger. Ces moyens peuvent servir pendant un moment d’inattention mais ne peuvent en aucun cas remplacer votre vigilance.

Des obligations

Dans un avis du 6 octobre 1999, la Commission de Sécurité des Consommateurs s’est prononcée en faveur d’une intervention du législateur pour rendre obligatoire l’installation de dispositifs de sécurité pour les piscines enterrées.
La Commission souligne que «les barrières autour des piscines constituent un système efficace de protection de jeunes enfants de moins de six ans et présentent l’avantage d’être un obstacle physique permanent. Elles ont fait la preuve de leur efficacité à l’étranger en diminuant très sensiblement le nombre de noyades, notamment en Australie et en Nouvelle-Zélande».

La piscine est désormais reconnue comme pouvant représenter «un danger potentiel pour un jeune enfant à la démarche mal assurée» et ce, en dépit de la vigilance parentale dont personne ne saurait contester qu’elle a ses limites.

N’oubliez pas que la vie de vos enfants est en jeu.

Cet article vous a t-il été utile ?
Votre vote
[Nbre de votes : 0 Moyenne : 0]
Shares
Share This