Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
1 an
10ème mois
11ème mois
1er mois
2ème mois
3ème mois
4ème mois
5ème mois
6ème mois
7ème mois
8ème mois
9ème mois
Actualités
Bébé en vacances
Bébé et le climat
Bébé et ses parents
Bébé et son alimentation
Bébé et son corps
Bébé et son poids
Bébé mois par mois
Comprendre Bébé !
Dernières informations
Entre 1 et 3 ans
Informations médicales
Infos utiles
Jeux et musique
L'hyperactivité
L'objet transitionnel
La naissance
La psychologie de Bébé
La santé de Bébé
Le comportement de Bébé
Le sommeil de Bébé
Les accidents domestiques
Les infos utiles
Les loisirs et Bébé
Les maladies infantiles
Les maladies rares
Les news
Les petits maux de Bébé
Les services publiques
Les situations difficiles
Les types de biberons et tétines
Les vaccins
Produits au rappel
Surveillez le poids de Bébé
Syndrome des Bébés secoués

La lecture du soir

Ce rituel, qui fait le lien entre le jour et la nuit, entre la présence et l'absence, le rassure et l'aide à s'endormir.

« C’était un vieux lion triste et malheureux qui n’avait sur le crâne pas l’ombre d’un cheveu… »

Raconter une histoire le soir à son enfant, c’est important, car cela l’aide à grandir.
«Lis-moi une histoire… allez, juste une petite !»
Chaque soir, au moment du coucher, c’est toujours la même demande : Bébé réclame son histoire du soir et ne vous lâchera qu’après avoir obtenu satisfaction. Il sait que c’est important pour lui. Et effectivement ça l’est.

Ce rituel, qui fait le lien entre le jour et la nuit, entre la présence et l’absence, le rassure et l’aide à s’endormir. Il s’agit d’une transition tout en douceur vers le sommeil et aussi un moment privilégié entre parents et enfants.

Selon le comportement de votre enfant, vous pourrez être surpris de le voir participer et s’investir dans l’histoire. Vous pourrez même constater et vous serez grandement surpris d’entendre Bébé, lorsqu’il saura le faire, vous racontez en partie l’histoire de mémoire à force de vous demander la même. Donc, ne soyez pas trop regardant si votre enfant vous demande tous les soirs l’histoire de Léon le Lion. Il ne sait pas encore lire mais il sait utiliser sa mémoire et apprendre et ne se cache pas pour le faire savoir. Au bout de la 7 ou 8ièmefois, il finira les phrases avec un sourire de satisfaction au coin des lèvres. Vous pourrez même raconter l’histoire avec lui en alternant les phrases chacun votre tour. Dans ce cas, il sera plus simple d’avoir une histoire avec des phrases courtes avec des rimes qui permettront à Bébé de retrouver les mots dans sa mémoire.

Certains enfants profitent de ce moment bien agréable pour lâcher les soucis qui les tracassent et ce sans que vous soyez obligés de lui poser des tonnes de questions. Vous devenez alors son confident pour un soir et augmenter la relation que vous pouvez avoir avec votre enfant.

Des réponses simples

Au travers des histoires que vous lirez à Bébé, vous rencontrerez des réactions de sa part et des questions qui pourraient vous paraître étrange à son âge ; “Lorsque le vieux lion meurt, où il va ?”; “Pourquoi le lion est triste ?” ; “Pourquoi le lion s’est-ilmarié ?”. Tout plein de questions existentielles auxquelles vous ne pourrez pas vous dérober par une pirouette car si votre enfant vous pose ces questions, c’est qu’il recherche des réponses que vous seul pouvez lui donner.

Soyez simple et ne cherchez pas midi à quatorze heures. Ce qui s’énonce clairement, se comprend aisément. La mort, l’argent, l’amour, laviolence, la vie en somme. Les récits vous permettront d’apporter des réponses que votre enfant pourra assimiler à une situation contrôlée.

Rien de mieux finalement que de petites histoire, contes ou fables pour emmener votre enfant vers la compréhension du monde et l’aider à surmonter les obstacles par l’exemple. Choisissez bien des lectures adaptées à l’âge de votre enfant ou vous risqueriez de le voir se désintéresser totalement d’un récit trop compliqué ou bien trop simple. On ne raconte pas une histoire de Bébé à un enfant de 3 ans. « Ah ben non alors !  Je ne suis plus un Bébé maintenant ».

L’art et la manière

Il ne s’agit pas non plus de lire une histoire avec un ton monocorde. Jetez-vous dans l’histoire et n‘hésitez pas à imiter les animaux pour faire sourire Bébé, mettez les intonations, faites vivre l’histoire.

On met le ton en modifiant sa voix. Une très grosse voix, une voix fluette pour les petites souris, etc.
On fait des efforts. De toute façon, vous remarquerez vite que, lorsque vous lisez une histoire «par-dessus la jambe», votre enfant peut vous en réclamer une autre, puis encore une autre? Quand il est vraiment satisfait, il n’en demande plus.

Conclusion

Si vous souhaitez aider votre enfant à grandir, lisez lui son histoire favorite le soir, au moment où le sommeil approche et au moment où il est le plus réceptif car heureux de n’avoir que Maman ou Papa pour lui seul.
Certains parents ont du mal à trouver 5 ou 10 minutes à consacrer à leur enfant le soir sous des prétextes divers et variés comme les factures à examiner, un magazine à lire, un match de foot ou une bonne émission de déco, besoin de souffler après un journée de labeur,…
Certes, mais cela ne doit en aucun cas vous faire oublier qu’avoir un enfantn’est pas une corvée comme mettre le linge dans une machine. Un enfant a besoin de ses parents et ne se satisfera pas d’un « Allez, fais un gros dodo, a demain ». La frustration peut être énorme et votre enfant n’hésitera pas à vous réveiller en pleine nuit pour obtenir ce petit moment privilégié où vous lui donnerez toute votre attention.

 

Shares
Share This

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu avec vos amis !

Shares