Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages
Filter by Categories
1 an
10ème mois
11ème mois
1er mois
2ème mois
3ème mois
4ème mois
5ème mois
6ème mois
7ème mois
8ème mois
9ème mois
Actualités
Bébé en vacances
Bébé et le climat
Bébé et ses parents
Bébé et son alimentation
Bébé et son corps
Bébé et son poids
Bébé mois par mois
Comprendre Bébé !
Dernières informations
Entre 1 et 3 ans
Informations médicales
Infos utiles
Jeux et musique
L'hyperactivité
L'objet transitionnel
La naissance
La psychologie de Bébé
La santé de Bébé
Le comportement de Bébé
Le sommeil de Bébé
Les accidents domestiques
Les infos utiles
Les loisirs et Bébé
Les maladies infantiles
Les maladies rares
Les news
Les petits maux de Bébé
Les services publiques
Les situations difficiles
Les types de biberons et tétines
Les vaccins
Produits au rappel
Surveillez le poids de Bébé
Syndrome des Bébés secoués

La croissance de Bébé

Par croissance, on entend l'ensemble des phénomènes conduisant à la maturation de l'organisme

Les causes de la croissance

Par croissance, on entend l’ensemble des phénomènes conduisant à la maturation de l’organisme, c’est à dire non seulement allongement et augmentation de volume, mais aussi modification des proportions du corps et maturation osseuse.

Les hormones de croissance

La croissance des os s’effectue au niveau d’un endroit particulier de chacun d’entre eux, que l’on appelle cartilage de conjugaison. Cette structure en remaniement constant permet à l’os de s’allonger, sous l’influence de l’hormone de croissance. Ce n’est que lorsque cette zone s’ossifie que la croissance s’arrête.
D’autres hormones interviennent également dans ce processus, telles les hormones thyroïdiennes ou sexuelles qui agissent plus sur la maturation de l’os que sur la croissance proprement dite. Ceci explique qu’à la puberté, avec l’augmentation soudaine de la production d’hormones sexuelles, on assiste dans un premier temps à une poussée de croissance, puis à son arrêt lorsque les cartilages se sont ossifiés.

Les trois facteurs principaux

La croissance ne s’effectue pas de la même manière pour tous. Son déroulement et son achèvement sont sous le contrôle de différents facteurs :
Les facteurs génétiques : ceci ne veut pas dire que Bébé sera petit si ses parents le sont, mais que l’étude de la taille des divers membres de la famille et du groupe ethnique permet de donner une indication quant à la taille future de Bébé.
Les facteurs psycho-affectifs : Ils interviennent aussi. Un environnement défavorable peut entraîner des troubles de la croissance staturale qui s’ajoutent aux troubles du développement psycho-affectif de Bébé.
Le rôle décisif des facteurs alimentaires : Ils agissent à deux niveaux

  1. Au niveau individuel : une alimentation correcte est nécessaire à une croissance normale
  2. Au niveau collectif : diverses études ont montré le rôle fondamental des facteurs nutritionnels sur la taille moyenne d’une population à travers plusieurs générations. Il s’agit véritablement d’une adaptation génétique aux conditions environnantes, en l’occurrence l’alimentation.

Les étapes d’une croissance normale

Lorsque l’on étudie la croissance d’un enfant, on se réfère à ce que l’on pourrait appeler “l’individu type”. Il s’agit des valeurs correspondant à la croissance de l’enfant moyen : elles se calculent en faisant des moyennes successives des tailles de groupes d’enfants de même âge, ces tables étant différents d’une population à une autre. Mais il ne faut en aucun cas s’alarmer de façon excessive si à un moment ou à un autre votre enfant s’écarte un peu de ces normes. La dynamique de croissance d’un enfant est en effet variable et son état à 1, 2 ou 10 ans ne renseigne pas de façon absolument formelle sur ce que sera sa taille adulte.

Les différentes vitesses de la croissance

Chaque organe n’a pas la même vitesse de croissance : celle du cerveau est très rapide dans la première année de la vie de Bébé et presque terminée à l’âge de 6 ans, les membres ont une croissance plus rapide avant la puberté, les organes génitaux se développent surtout à la période pubertaire, le rachis a une croissance importante à la période de la puberté et la carrure peut encore se développer après 20 ans.
La vitesse de croissance staturale (vitesse de croissance de la taille) est très variable de la naissance à la fin de l’adolescence. On distingue 4 phases :

  1. Croissance rapide de 0 à 4 ans : Bébé mesure 50 cm à la naissance, 75 cm à 1 an et 100 cm à 4 ans.
  2. Croissance lente et régulière de 4 ans au début de la puberté : L’enfant prend 5 à 6 cm par an en moyenne
  3. Accélération au début de la puberté, entre 12 et 15 ans
  4. Enfin décélération de la croissance jusqu’à son arrêt complet

Les méthodes de calcul

Quelques définitions vous permettront de comprendre les indicateurs qui vont servir à évaluer le bon déroulement de la croissance de Bébé. L’âge chronologique est simplement l’âge d’état civil.
L’âge statural est l’âge moyen correspondant à la taille de votre enfant. Enfin l’âge osseux est l’âge correspondant à sa maturation osseuse, évaluée sur une radiographie osseuse, en général poignet et main. L’âge osseux et statural de référence sont établis à partir de statistiques calculées sur la population ; on obtient ainsi des tailles moyennes pour chaque âge et chaque sexe ainsi qu’une valeur appelé “déviation standard”. Elle caractérise l’écart par rapport à la moyenne et permet ainsi d’établir des fourchettes : 68 % des enfants se situent plus ou moins une déviation standard et 95 % se situent + ou – 2 déviations standard.
La surveillance régulière de la croissance de votre enfant permet de tracer une courbe et de la comparer à la courbe de croissance moyenne. En cliquant sur les liens suivants, vous obtiendrez dans une fenêtre supplémentaire les courbes de croissance dites normales concernant la taille et le poids avec les courbes correspondant à + ou – une ou deux déviations standard. Si votre enfant se situe à l’intérieur de ces fourchettes, on pourra dire qu’il est dans les normes.

Calcul de l’IMC pour les garçons     Calcul de l’IMC pour les filles

 

En revanche, s’il se situe en dehors, par exemple, en dessous de la courbe correspondant à moins deux déviations, cela veut dire qu’à ce jour, il est plus petit que les enfants de son âge. Mais cela ne signifie par forcément une anormalité car la dynamique de la croissance est différentes d’un enfant à un autre.
Il est très important de surveiller attentivement la prise de poids de Bébé. Celui-ci perd du poids pendant les trois ou quatre jours qui suivent sa naissance. C’est un phénomène normal. Dès que Bébé aura retrouvé son poids de naissance, sa croissance se poursuivra régulièrement. Dans la tableau ci-dessous, vous retrouverez les prises de poids nécessaires à la bonne santé de Bébé.

 

Temps
Prise de poids
De 0 à 3 mois
25 à 30 g/jour
De 3 à 6 mois
20 à 25 g/jour
De 6 à 9 mois
15 à 25 g/jour
De 9 à 12 mois
10 à 15 g/jour

 

Peut-on prédire la taille adulte d’un enfant ?

Il faut toujours être très prudent avant de répondre à cette question. Néanmoins, il est possible d’avancer quelques hypothèses :

  1. Un enfant a d’autant plus de chances d’être grand que ses parents ou d’autres membres de la famille le sont
  2. La taille à la naissance est, selon certains médecins, un bon indicateur de la taille adulte alors que d’autres spécialistes considèrent comme une meilleure indication la taille à 2 ans
  3. On sait qu’il existe un rapport certain entre âge osseux et maturation pubertaire

Pour se faire une idée de la taille de Bébé, voici un petit tableau récapitulatif.

Il ne faut pas prendre ses mesures à la lettre, chaque enfant évolue et grandit différemment. Un retard sur 3 mois, peut très bien être rattraper 1 an plus tard.

Le plus important est la croissance et la forme que la courbe de croissance va prendre.

Age Taile
Naissance 50 cm ( +/- 2 cm )
De 0 à 3 mois + 3cm par mois
De 3 mois à 6 mois + 2 cm par mois
De 6 mois à 1 an + 1 cm par mois
A 12 mois 75 cm
2 ans 85 cm
3 ans 95 cm
4 ans 1 mètre

Quels que soient l’âge chronologique et l’âge statural, le début de la puberté correspond à un âge osseux de 11 ans pour la fille et de 13 ans pour le garçon. Cet âge est déterminé précisément par l’apparition, au niveau d’un os du pouce, d’un début de consolidation, ou ossification. Ce ‘point d’ossification” est bien visible sur des radiographies. La corrélation entre l’âge osseux et la maturation pubertaire permet, dans une certaine mesure, de prévoir la taille définitive qu’atteindra l’enfant.
Un enfant dont l’âge osseux est en avance par rapport à l’âge chronologique aura vraisemblablement des possibilités de croissance écourtées par rapport à celui ayant un bon parallélisme entre ses deux âges et encore davantage par rapport à celui dont l’âge osseux est en retard.

 

Shares
Share This

Partagez ce contenu

Partagez ce contenu avec vos amis !

Shares